Serrasalmus sanchezi

sanchezinik5

Noms communs

Piranha rouge diamant, Red-throated piranha, Sanchez’s piranha, Spilo CF.

Répartition

Amérique du sud. Présent au Pérou.
Espèce abondante dans le milieu et le haut Amazone. Présent en aval dans les rivières Ucayali et Maranon. Sans aucun doute présent dans le haut amazone au Brésil.

Historique

Géry (1964)

Biologie

Taille : 16,5-20 cm

Juvénile, l’espèce est difficile à différencier de S.rhombeus. Cependant, quelques caractéristiques permettent de les séparer : S.sanchezi développe une pigmentation rouge au niveau de l’ouie très tôt (A partir de 5 cm). Le museau est plus pointu et le corps est légèrement plus compressé.
Adulte, S.sanchezi présente une livrée plus sombre avec des nombreuses paillettes violettes et argentées. (D’où son nom de piranha diamant) Les tâches disparaissent.

sanchezi10Le piranha diamant n’a pas usurpé son nom

Pour identifier l’espèce, voici les critères les plus importants :
-Serraes (petites dents sous le ventre) très visibles.
-La tête est de forme concave, museau pointue
-Corps fortement compressé. (fait partie du groupe « compressus » avec S.compressus, S.altuvei, S.geyri)
-Bande noire à la base et au bout de la nageoire caudale.
-Tâche rouge au niveau de l’ouie, qui s’étend sous la gorge avec l’âge.

sanchezi8Juvénile, l’espèce ressemble au rhombeus

S.sanchezi peut être également confondu avec S.spilopleura. Pour les séparer, Il suffit de regarder la nageoire caudale. Si le bord postérieure est hyalin (transparent), il s’agit de S.spilopleura.
On le différencie de S.compressus (Il partage la même aire de répartition et fait parti du genre « compressus » également) : La bande noire de la nageoire caudale est beaucoup plus épaisse chez cette espèce, les points sont plus ovales et le poisson plus compressé encore.

Mode de vie

Prédateur diurne, souvent capturé avec P.nattereri dans les filets. On peut supposer une forme de mimétisme par la coloration pour se confondre avec les piranhas rouges et ainsi profiter des repas collectifs de l’espèce grégaire. Il se regroupe parfois en petit groupe lorsque l’occasion se présente. (Animaux blessés). Il affectionne les eaux blanches. Il est assez vicieux et réalise des attaques rapides sur les poissons. Il attaque principalement les nageoires.
La croissance est assez lente, bien que plus rapide que S.rhombeus. 4/5 ans de croissance suffisent pour arriver à taille adulte.

Reproduction en captivité

Jamais obtenue en aquarium. Cependant, il est possible de faire cohabiter plusieurs S.sanchezi dans un même aquarium si celui ci dépasse 600L. Il n’est donc pas à exclure que cette espèce soit un jour reproduite par un aquariophile.
David M.Schleser (Cf sources) a placé 20 spécimens dans un aquarium de 1140 L, les poissons ont vécus plus ou moins pacifiquement, mais la température était de 22 C°.
Une reproduction aurait eu lieu dans un aquarium public Français (Amnéville), il s’agit de quelques adultes dans un bac contenant des Pygocentrus nattererri

Maintenance en aquarium

S. sanchezi apprécie une eau dont la température sera comprise entre 24 et 28 C° et le pH entre 6,6 et 7,1. Une dureté faible est appréciée. Pour cela, on peut utiliser 50 % d’eau osmosée lors de la mise en eau.

sancheziplanteL’espèce est connue pour être timide

S. sanchezi est une espèce farouche et timide, surtout au stade juvénile. C’est tout de même un prédateur agressif qui harcèle les autres poissons. Il aura tendance à rester camouflé dans les plantes durant les premiers mois de maintenance. Avec le temps, il sera plus actif et n’hésitera plus à sortir en pleine eau.
Juvénile, l’espèce peut supporter des poissons de fonds bien protégés. Adulte, on peut tenter de le faire cohabiter avec des petits characidés si le volume et le décor sont adaptés.

Volume requis :

L’espèce de piranha qui nécessite le moins de volume. Un aquarium de 100x30x40 convient pour un juvénile. Adulte, l’espèce se contentera de 100x40x50 (200L) mais un aquarium de 120x40x50 (240 L) est recommandé.
Pour tenter une cohabitation intraspécifique, il faut prévoir 200 L par individu soit 600 L pour trois spécimens.

Agencement de l’aquarium :

Comme pour tous les piranhas : un sol sombre, bien planté, avec beaucoup de cachettes. L’éclairage sera doux et tamisé par de nombreuses plantes flottantes, comme Pistia stratiotes ou Lemna minor (Attention, envahissante) ce qui apaisera le poisson. Quelques morceaux de bois et Echinodorus peruensis constituerons le gros du décor.

Alimentation :

S.sanchezi apprécie les petits poissons entiers congelés, les crevettes crues, le coeur de boeuf. Nourrir en petite quantité, ce n’est pas une espèce particulièrement vorace.

Bibliographie / webographie :

Frank Magallanes (OPEFE), FishBase; David M.Schleser : »Piranhas, A complete pet Owner’s manual » Edition 2008 ;
Crédit photos
Merci aux membres du forum pour leur contribution :
Ryo_saeba; Niko; keukeul; Kochemard
Article rédigé par Emmanuel Autin le 21/03/2011
© 2013 Piranhas-fr.net

Retour à l'accueil
^